Jean-Manuel Simoes, artiste résident à la Ferme Cavan

@Jean-Manuel Simoes

Biographie

Né ‍en ‍1964 ‍en ‍banlieue ‍parisienne, ‍de ‍double ‍culture ‍franco-portugaise, ‍Jean-Manuel ‍Simoes ‍a ‍commencé ‍sa ‍carrière ‍dans ‍la ‍photographie ‍à ‍l’âge ‍de ‍trente-trois ‍ans.

‍Un ‍intérêt ‍marqué ‍pour ‍l’humain ‍a ‍orienté ‍sa ‍démarche ‍tout ‍d’abord ‍vers ‍le ‍reportage ‍et ‍la ‍presse ‍en ‍tant ‍que ‍collaborateur ‍régulier ‍du ‍journal ‍Journal ‍du ‍Dimanche, ‍puis ‍L’Express, Télérama ‍et ‍Le ‍Monde.

‍Depuis ‍plusieurs ‍années, ‍Jean-Manuel ‍s’investit ‍dans ‍une ‍photographie ‍de ‍proximité, ‍hors ‍de ‍l’actualité ‍et ‍du ‍sensationnel, ‍sur ‍des ‍thématiques ‍de ‍société, ‍du ‍quotidien, ‍des ‍thématiques ‍de ‍vie. ‍Son ‍amour ‍du ‍papier ‍en ‍fait ‍un ‍photographe ‍qui ‍reste ‍fidèle ‍à ‍ce ‍support ‍avec ‍le ‍travail ‍en ‍chambre ‍noire ‍comme ‍partie ‍intrinsèque ‍de ‍sa ‍photographie.

‍Prix ‍de ‍la ‍Photographie ‍Documentaire, ‍Prix ‍de ‍l’Enquête, ‍Prix ‍Spécial ‍du ‍Jury ‍au ‍Festival ‍du ‍Scoop, nominé ‍au ‍prix ‍du ‍Correspondant ‍de ‍Guerre ‍de ‍Bayeux, ‍au ‍prix ‍AFP-Bendrihem ‍de ‍la ‍Photographie ‍Politique, ‍expositions ‍au ‍Chelsea ‍Center ‍for ‍the ‍Arts ‍de ‍New ‍York, ‍à ‍l’Abbaye ‍de ‍Neumünster ‍de ‍Luxembourg, ‍au ‍Centre ‍d’art ‍contemporain ‍de ‍Katowice ‍en ‍Pologne, ‍à ‍l’Atelier ‍340-Muzeum ‍à ‍Bruxelles, ‍à ‍L’Imagerie ‍de ‍Lannion, ‍projections ‍au ‍Festival ‍Visa ‍pour ‍l’Image ‍de ‍Perpignan, ‍Images ‍Singulières ‍de ‍Sète. ‍

 

‍Réalisation ‍des ‍ouvrages :

« Springstine ‍sur ‍Seine », « Request », « A ‍Linha », « Verni$$age$ », « Bienvenu ‍chez ‍les ‍ch’tis », « La ‍ville ‍à ‍trois ‍vitesses » ‍avec ‍Jacques ‍Donzelot, « Chiens ‍de ‍la ‍casse », « La ‍banlieue ‍vue ‍d’ailleurs » ‍aux ‍éditions ‍du ‍CNRS ‍et « Tout ‍doit ‍disparaitre ».