Notre budget c’est notre projet !

Graphique des projets

Le budget 2015 a été voté lors du Conseil Municipal du 26 janvier dernier.

C’est grâce à la gestion rigoureuse du précédent mandat, que malgré le contexte financier très contraint, nous l’avons aussi adopté sans augmentation des impôts.
Avec ses 285 000 euros de baisse de dotations, il a fallu ajuster le budget sans renier la qualité des services rendus aux habitants.

Pour Yves Ripoche, maire adjoint chargé des finances publiques et du pouvoir d’achat, « La ville de Courdimanche doit faire face, comme toutes les collectivités locales, à la baisse de nombreuses dotations et subventions de l’Etat.

Nous avons dû faire des choix en réduisant toutes nos dépenses de fonctionnement, en demandant à chaque service de l’administration de trouver des sources d’économies, sans pour autant nuire à la qualité des services rendus aux Courdimanchois ».

À Courdimanche, nous restons vigilants à ce que le budget des familles ne soit pas impacté. Nous restons donc une des seules ville de 6 000 à 7 000 habitants du Val d’Oise à ne pas avoir augmenté la taxe d’habitation depuis 2008 !

Des investissements au service des habitants

Pour mémoire, le budget d’une collectivité est scindé en deux parties, le fonctionnement et l’investissement.

Le premier correspond aux dépenses du quotidien comme les services à la population (éducation, crèche, périscolaire, état civil, services techniques...) pour un total de 7 293 092€. Voté à hauteur de 1 314 820 €, le budget d’investissement, quant à lui, correspond aux grands projets inscrits pour 2015.

Ils porteront sur la réalisation de terrains de tennis extérieurs pour un montant de 206 000 €, l’extension du réfectoire de l’école André Parrain pour 90 000 € ou encore l’installation de bornes interactives pour un montant de 50 000 €.

Ces dépenses peuvent faire l’objet de financements et nous nous attachons à faire de la recherche de partenaires une priorité. 328000 € proviennent de financements de la CACP, de la Région Île de France, du département, de la Préfecture via la DETR ou encore de la réserve parlementaire du député Dominique Lefebvre et de la sénatrice Dominique Gillot.

Repères: 

Budget de fonctionnement :
7 293 092 €
Budget d’investissement :
1 314 820 €

Baisse de 285 000 € de dotations de l’Etat et des participatons
Baisse de 4% du budget primitif par rapport à 2014