Le maintien de la semaine à 4,5 jours

Depuis 2008, la ville de Courdimanche a fait de la réussite éducative une de ses priorités. Et en 2013, l’équipe municipale s’est engagée avec conviction pour la mise en place de la réforme des rythmes scolaires, avec comme fil conducteur de mettre l’enfant au cœur du dispositif, tout en respectant l’organisation de la vie quotidienne de chaque famille.

L’objectif a toujours été le bien-être des enfants à l’école et d’aborder de nouvelles formes d’apprentissages de façon ludique et naturelle. « L’équipe municipale a toujours veillé à diversifier et à ajuster le programme des activités proposé et à professionnaliser les animateurs et les intervenants sur le temps périscolaire », précise Sophie Matharan, Conseillère déléguée à la coéducation.

C’est ainsi que lors de la concertation sur l’organisation des rythmes scolaires de cet hiver, la majorité des familles a proposé de maintenir le dispositif actuel, à 4,5 jours. Au-delà du fait que ces activités restent gratuites pour toute la famille, elles contribuent à l’épanouissement de tous les enfants : ils peuvent apprendre à se faire davantage confiance avec le théâtre, la chorale ou encore la sophrologie. Ils peuvent développer leurs compétences en jouant avec les échecs ou la ludothèque ou encore découvrir la citoyenneté sous toutes ses formes (avec l’école de la nature ou encore la sécurité routière).

A la rentrée 2018, Courdimanche maintiendra donc la même organisation du temps scolaire avec deux objectifs majeurs : le bien-être et l’épanouissement de tous les enfants.

randomness