La future Maison de la Petite Enfance

Croquis de la future maison de la petite enfance à Courdimanche

Depuis le mois d’octobre, l’ancienne crèche collective est en travaux afin d’accueillir la Maison de la Petite enfance en septembre 2019.
Tous les équipements d’accueil dédiés aux plus jeunes sont actuellement implantés sur plusieurs sites de la Ville. Leur regroupement au sein d’un équipement unique permettra de renforcer les actions et de rationaliser les coûts de fonctionnement.

Par conséquent la Maison de la Petite Enfance réunira la crèche collective, la crèche familiale, le Relais d’Assistance Maternelle (RAM) ainsi que le lieu d’accueil Enfants-Parents (LAEP). Imaginée et pensée pour faciliter le quotidien des familles, elle se composera d’équipements adaptés aux besoins des tout-petits en conformités avec les dernières normes environnementales. Les enfants pourront évoluer dans un cadre de vie lumineux et chaleureux.

Les locaux des Croizettes accueillant actuellement ces structures seront de nouveaux dédiés aux activités périscolaires et/ou scolaires.

Une structure intégrée à son environnement

Conçue par le cabinet d’architectes MF Architecture, la Maison de la Petite Enfance privilégiera la lumière naturelle grâce à des façades végétalisées et une isolation phonique adaptée favorisera l’éveil des tout-petits.
Les enfants pourront apprendre et s’amuser en sécurité en profitant des aménagements extérieurs accessibles directement depuis les salles de vie et par tous les temps, grâce à la réalisation d’un préau et de coins ombragés.

Les préparations culinaires seront cuisinées sur place au sein d’une cuisine totalement refaite répondant aux dernières normes.

Des repas 100% bio pour les tout-petits

L’éducation du goût et l’apprentissage de l’équilibre alimentaire sont des préoccupations constantes de la Ville. Au sein de la Maison de la Petite Enfance, les repas seront préparés en interne par la cuisinière. Ce fonctionnement permet de garantir des plats

adaptés aux besoins des enfants et de maîtriser l’approvisionnement des produits. C’est dans cette logique que tous les repas seront 100% bio, les compotes seront faites sur place avec des fruits frais et biologiques.

Coût du projet 

Le projet s’inscrit dans le volume du bâtiment existant et comprend des extensions en liaison avec les espaces extérieurs sur une superficie totale de 1044m2.
Le coût total des travaux s’élève à 1 892 401€ financés à 34,57% par la ville, soit une participation à hauteur de 654 147€. La Caisse d’Allocations Familiales (CAF) et la Communauté d’Agglomération de Cergy-Pontoise apporteront des subventions à hauteur de 430 000€ pour la première et de 401 726€ pour la seconde. Le Conseil départemental du Val d’Oise contribuera également au financement de la structure avec une subvention de 182 750€.

Repères: 

Pendant toute la durée des travaux, une zone de chantier sécurisée a été délimitée entraînant une modification du sens de circulation. Afin de faciliter l’accès au chantier, des ouvriers et d’accueillir les différents engins des entreprises, des places de stationnement ont été neutralisées et matérialisées. Certaines places ont également été signalées et réservées exclusivement aux enseignants de l’école de la Louvière et aux riverains du chemin de Cygnes.

Les travaux n’entraveront pas la circulation piétonne autour du centre commercial de la Louvière, un passage adapté aux fauteuils roulants et des poussettes a été maintenu.

randomness