Des habitants, des actions et un budget au service d'un projet

Graphique des dotations de l'État

2016 en avant marche !

Dans un contexte budgétaire difficile notamment lié à la baisse de la dotation globale de fonctionnement versée aux collectivités par l’Etat, la Municipalité doit ajuster ses politiques publiques et le fait en continuant à construire le budget communal autour et au service du projet de Ville.

Dans ce cadre, elle est engagée depuis plusieurs années dans un processus de mutualisation des ressources.

Oeuvrer à la réduction des coûts, en proposant toujours aux habitants des services efficaces et de qualité au plus près de leurs besoins et attentes, voilà l’objectif que s’est fixé la Municipalité.

Pour assurer une meilleure gestion des finances communales, la Municipalité a décidé de ne pas recourir à l’emprunt et s’est installée depuis 2008 dans une politique de désendettement.
Ce qui permet de réduire chaque année considérablement les intérêts remboursés et d’alléger ainsi les dépenses du budget de fonctionnement.

Pour autant, les investissements sont essentiels au bon développement de la Ville. D’où les projets d’équipements en 2015, dont les terrains de tennis extérieurs, financés, entre autres, par la vente d’une partie du patrimoine dormant appartenant à la Commune.

Priorité à la réussite éducative et à l’apprentissage par la citoyenneté

Avec un budget annuel de 80 euros par enfant pour les projets, le matériel scolaire et la journée de l’enfant, la Ville souhaite que chaque enfant puisse s’épanouir à l’école et bénéficier d’un apprentissage dans les meilleures conditions possibles.

Depuis septembre 2013 et la mise en place des nouveaux rythmes scolaires, afin de ne pas faire supporter le poids de cette réforme nécessaire sur le budget des familles souvent serré, les nouvelles activités péri-éducatives (NAP) sont à la charge de la Commune.

En 2015, la Municipalité a investi 44 000 euros pour la réussite des ateliers proposés dans le cadre des NAP.

Ces temps de découverte, d’expérience, entièrement gratuits pour les familles, évoluent régulièrement pour être au plus près des besoins de tous les enfants : Ils ont ainsi accès à des activités souvent inexplorées et s’ouvrent à d’autres cultures. L’éducation a un rôle majeur à jouer dans le développement des adultes en devenir que sont aujourd’hui nos enfants. Elle contribue à la construction d’un socle de connaissances et d’expériences solide, essentiel à leur développement.

Vers une optimisation des équipements

Ne répondant plus aux exigences qualitatives d’accueil que souhaite garantir la Municipalité aux habitants, le multi-accueil, tel qu’il existait rue du Maréchal Leclerc, a été fermé.

En effet, les coûts de fonctionnement du bâtiment ne permettaient plus d’optimiser sa capacité d’accueil.
Les élus ont alors souhaité mener une réflexion plus globale autour des équipements et des accueils liés à la petite enfance et elle s’est traduite par la volonté de proposer aux Courdimanchois un véritable espace qui lui soit entièrement dédié.

Cette Maison de la petite enfance regroupera à la fois les parents et enfants usagers de la crèche collective, des crèches familiales, le lieu d’accueil enfants/ parents et le relais assistantes maternelles. 5 places supplémentaires en crèche seront proposées aux Courdimanchois dans ce nouvel équipement.

Ce lieu unique dans lequel tous les services en lien avec la petite enfance cohabiteront s’inscrit dans une politique de la ville volontariste en faveur des plus jeunes qui représentent l’avenir de Courdimanche. Des financements croisés de la Communauté d’agglomération, du Département et de la Région particperont à la réalisation de ce nouvel équipement dont les travaux débuteront en 2017.

L’exemplarité dans l’effort

Cette année, comme l’an dernier, le ton est donné : il n’y aura pas de cérémonie institutionnelle des voeux. Chacun, élu en premier lieu, habitant, association, doit apporter sa contribution à l’effort général pour garantir le maintien d’une politique de la Ville durable.

Néanmoins, démarrer l’année collectivement, se retrouver, discuter est essentiel. Aussi le Conseil municipal invite-t-il les habitants et les acteurs locaux à participer aux traditionnelles galettes citoyennes qui auront lieu les 9 et 16 janvier prochains. A ces occasions les bornes interactives situées à l’Hôtel de Ville et à la Maison de l’Education, des Loisirs et de la Culture seront inaugurées.

La culture qui anime, qui questionne, qui divertit…

A Courdimanche, la culture fait partie intégrante de la vie des habitants. La ville s’est questionnée sur la politique culturelle du territoire et a fait le choix de recentrer son offre autour des temps forts identifiés : Les 24 heures de l’Art, la journée de l’enfant, la fête de la musique, les animations de Noël, le carnaval… Tous ces évènements ont été pensés, montés pour partager du temps en famille, entre amis, voisins. Créer du lien en se cultivant est l’objectif premier de la Municipalité.

C’est pourquoi, depuis plusieurs années, la Municipalité a choisi de proposer une programmation grand public en lien avec le projet de Ville et qui porte des valeurs telles que la mixité intergénérationnelle, le lien social entre habitants et la protection durable du territoire.

Maintenir la fiscalité, maintenir le pouvoir d’achat

Dans le cadre des actions locales menées en faveur du pouvoir d’achat des Courdimanchois, la Municipalité souhaite conserver le niveau actuel d’imposition, qu’elle pratique depuis 2008.

Le taux de la taxe d’habitation, 11,20 %, est un des plus bas dans le Val d’Oise comparativement aux villes de même taille.

Pour continuer à assurer une bonne gestion des finances de la Commune, les efforts doivent être répartis et portés équitablement. C’est la raison pour laquelle chaque élu, dans sa délégation, aidé par les services, optimise les actions et les dépenses pour conserver et améliorer le quotidien des habitants.

Que ce soit les services et compétences transférés à la Communauté d’agglomération de Cergy-Pontoise ou les achats groupés proposés aux Courdimanchois (bois de chauffe, fournitures scolaires, mutuelle), le principe de mutualisation permet à chacun d’augmenter son pouvoir d’achat et de trouver des respirations dans son budget.